J’ai appris dernièrement que l’une des plantes les plus répandu près d’où j’habite a plusieurs utilitée sois culinaire, médecinale ou même artisanale! Et oui, la quenouille peut nous offrir le tout!

Quebouille comestible près d'un cour d'eau

Typha latifolia, quenouille, massette

Meilleurs livres sur les plantes sauvages, à vendre

-En cuisine:

Avant tout il est déconsseillé de cueillir les massettes en des lieux pollué car, cette plante absorbe énormément de toxine.

L’épis mâle (celui du dessus) encore vert et de préference encore envellopper de la petite »pelure » blanche de la quenouille peut ce manger à la façon du maïs, d’asperge ou d’haricot ; soit bouillis environ 8 min et servis avec une noix de beurre et une pincée de sel. Manger seulement ce qu’il y à autour du bâton. Je suis d’ailleur en train d’esseyer cette petite recette à l’heure ou j’écris.

Blé d'inde de typha latipholia

Épis mâle de quenouille

Ensuite il y a le coeur de quenouille qui ressemble à un coeur de palmier. Il ce trouve au centre dans les 15 à 25 premier centimètre de la tige et il est vraiment préférable de le cueillir quand la massette est encore jeune, si on ne veut pas un coeur inmachable.

Pour obtenir des coeurs de typha latifolia il faut donc éplucher la tige jusqu’a ce qu’on arrive à la partit blanche et tendre de la quenouille. Que l’on fait ensuite bouillir 2-3 min. Il peut être ensuite mangé froid avec un peu de sel, mariné à l’interieur d’un peu de vinaigre, d’huile et d’épice.

Ce coeur de quenouille est délicieux en salade, en ou avec des sushis, avec un tartare avec de déliceux pétoncle. Bref ce faux coeur de palmier accompagne presque tout, à merveille.

Les racines et le pollen de l’épis mâle (celui du dessus) peuvent être sèchés (dans le cas de la racine) et moulue pour en faire une délicieuse farine qui sera mélanger avec une autre farine, car elle contient de l’amidon mais aucun gluten ce qui ne lui donne pas une très bonne élasticité. Les racines peuvent aussi faire une purée, style « patate pilée ».

Vannerie sauvage :

Tri et préparation des feuilles de quenouille récoltées : Les feuilles de quenouille peuvent être utilisées comme tisserands immédiatement après la récolte, mais comme il y a beaucoup de rétrécissement à mesure qu’elles sèchent, il est préférable de les sécher d’abord. Ensuite, vous pouvez les hydrater ou les «adoucir» pour le tissage à une date ultérieure afin de réduire le rétrécissement, permettant un siège pour une chaise ou un panier sans espace excessif lorsque le projet de tissage est terminé.

Séchage des feuilles

Lorsque vous revenez avec les feuilles à la maison, séparez chaque feuille de la base. Disposez-les à plat sur un moustiquaire que vous avez attaché à un cadre 1m x 2m ou posez-les sur de vieilles portes moustiquaires ou autre chose où l’air peut circuler autour d’eux. Élevez les écrans du sol sur des chevalets et positionnez-les horizontalement pour une bonne circulation de l’air. Si vous pouvez les monter dans les chevrons du garage et qu’ils sont bien soutenus pour ne pas se plier, cela fonctionne également bien comme zone de séchage. Le but est de sécher les feuilles et de conserver la belle couleur verte le plus longtemps possible, en ne les exposant pas à la lumière du soleil, ce qui les fera brunir rapidement. Laissez sécher les feuilles de quenouilles pendant deux ou trois semaines sur vos écrans de séchage. Assurez-vous de les retourner environ deux à trois fois par jour, afin que chaque feuille soit exposée à l’air pour sécher et ne commence pas à moisir.

Regrouper et conserver les feuilles de quenouilles

Une fois que les feuilles sont complètement séchées, sélectionnez plusieurs feuilles (assez pour faire un paquet de 10 pouces de diamètre) et enveloppez-les avec des feuilles de carton ondulé de 3 à 4 pieds de large. Vous pouvez trouver des feuilles de carton ondulé en rouleaux dans les magasins de fournitures de bureau Si vous ne pouvez pas obtenir les feuilles ondulées, vous pouvez remplacer par plusieurs couches de journaux

Assurez-vous que les feuilles sont bien soutenues par l’emballage afin qu’elles ne se plient pas ou ne se brise. Attachez bien les paquets ( pas trop serrés pour plier ou casser les feuilles) à l’aide de ficelle solide. Conserver dans un endroit sec dans une position verticale avec et ne pas exposer les feuilles au soleil. Faites attention à la façon dont vous traitez ces feuilles sèches car elles sont susceptibles de se casser et de se plier facilement. Conservées dans des conditions optimales, les feuilles de quenouilles transformées peuvent être utilisées jusqu’à un an ou plus après la récolte.

Posez une grande feuille de plastique de la taille d’un lit double sur le sol. Ensuite, placez un drap double sur le dessus de la feuille de plastique. Retirez un «bouquet» de feuilles séchées de bonne taille du paquet. Placez ces feuilles sur le drap en position diagonale si elles sont vraiment longues. Ayez toutes les quenouilles dans la même position, avec tous les bases ensemble et tous les pointes ensemble. Vaporiser les feuilles d’eau tiède , en veillant à ce qu’elles soient bien couvertes. Ne faites pas tremper les feuilles dans une cuve d’eau; ils deviennent trop gorgés d’eau. Enroulez le paquet dans le drap, en couvrant les pointes et les bases avec les extrémités de la feuille de plastique, puis enveloppez sans trop serrer

Vannerie

Laisser le tout reposer pendant 6 heures ou toute une nuit, allongé horizontalement sur le sol, et vérifier à nouveau qu’il n’y a pas de formation de moisissure. Elles sont prêtes à être utilisées. S’ils craquent et se cassent lorsqu’ils sont tordus, ils ne se sont pas suffisamment hydrater et s’ils sont visqueux et détrempés, ils sont devenus trop humides.
En été, quand il fait très chaud, on ne laisse jamais les quenouilles dans les enveloppes pendant plus de 12 heures à la fois et on lave toujours la feuille et sèche le plastique entre les hydratation. Vos feuilles sont maintenant prêt pour faire de la vannerie sauvage!

Livres pour apprendre la vannerie