Le roseau commun est une plante vivace issue de la famille des poacées (graminées). Son nom tire ses sources du latin « autralis » signifiant « du midi » mais aussi de « phragmites » tiré du grec « phragma » signifiant « la haie ». De plus, cette plante pousse dans les marais (d’où son appellation de roseau des marais), les plaines marécageuses, les étangs, au bord de l’eau, dans les zones tempérées, dans les zones humides mais aussi les zones tropicales.

Histoire

Apparu au début des années 1900, le roseau commun, espèce exotique envahissante (EEE), est longuement été source de préoccupation en tant que plante envahissante sur en Europe. Encore appelé phragmite commune, le roseau des marais s’étend très vite une fois qu’il s’installe.
Le roseau commun impacte grandement l’équilibre de la biodiversité québécoise. Et les facteurs de sa prolifération sont pléthores (ruissellement d’eau, véhicules, transport de terre lié à l’entretien des bordures de routes ou à leur construction).

Description

Le roseau commun est une plante vivace qui vient à la fois d’Europe et d’Asie. Sa tige dressée mesure de 1,5 à 2,5 m de hauteur en général et peut atteindre 4 m. De plus, celle-ci n’est pas ramifiée et persiste en hiver. Des stolons comprennent des petites feuilles et se développent à partir à partir de rhizomes ou de tiges tombées au sol. Les stolons peuvent atteindre une taille comprise entre 10 et 15 m en une année et favorisent la dispersion des colonies. Les racines du roseau des marais peuvent quant à elles se développer à partir des sections submergées de tiges. Et le système racinaire se compose de 2 types de rhizomes dont ceux verticaux et ceux horizontaux. Les premiers aident à la production des tiges et mesurent entre 1 et 1,5 cm de diamètre. Les seconds de leur côté favorisent la dispersion de la colonie et mesurent entre 1,5 et 2 cm de diamètre.

Les feuilles du roseau des marais sont planes et font entre 15 et 40 cm de long, contre 2 à 4 cm de large. Son limbe présente un aspect à la fois lisse et glabre. Et sa gaine comportant quelques poils et des marges se chevauchant le long de la tige, a des bordures pourpres. De plus, sa ligule ciliée est composée de poils de longueurs variées allant de 1 à 10 mm. La présence de poils est aussi remarquable au niveau du collet et il n’y a pas d’oreillettes.

La panicule du roseau commun mesure entre 15 et 35 cm long contre 8 à 20 cm de large et caractérise son inflorescence. À cela s’ajoute les nombreuses branches qu’elle comporte et sa couleur généralement rouge pourpre tendant vers le brun qui peut parfois être jaune tendant vers le vert. Les inflorescences résistent à l’hiver sur les tiges. Quant aux épillets qui mesurent de 10 à 18 mm de long, ceux-ci sont pourvus de forte pilosité blanche et soyeuse mesurant entre 6 et 10 mm de long. De plus, les épillets se composent de 3 à 10 fleurons sessiles, les plus bas étant mâles et le reste des bisexués. Les glumes ont l’aspect de membranes persistantes et lancéolées. Et la supérieure mesure entre 5 et 10 mm de long tandis que l’inférieure mesure entre 3 et 7 mm.

Le fruit du roseau commun est un caryopse qui mesure 9 mm de long. Et chacune de ses graines est pourvue d’une touffe de poils soyeux.

Les rhizomes et les stolons du roseau des marais engendrent des pousses végétatives rampantes à même le sol. Leur grande taille fait qu’elles peuvent mesurer jusqu’à plus de 20 cm de haut. Les nouvelles feuilles qui voient le jour sont enroulées sur elles-mêmes et sont rigides avec la marge rude. Elles sont aussi finement pubescentes et effilées vers le sommet.

Nominations

Cette plante sauvage est aujourd’hui connue sous plusieurs appellations.

Communément :

Roseau à balais

  • Canne à balais
  • Phragmite

Scientifiquement :

  • Arundo australis,
  • Arundo nigricans,
  • Arundo phragmites,
  • Arundo phragmites proles communis,
  • Arundo aggerum,
  • Arundo palustris,
  • Arundo phragmites var. nigricans,
  • Arundo phragmites var. gracilis,
  • Arundo phragmites var. pumila,
  • Arundo phragmites var. rivularis,
  • Phragmites vulgaris,
  • Reimaria diffusa,
  • Sericura japonica,

La liste des appellations sous lesquelles est connu le roseau commun ne représente qu’une liste non exhaustive de celle complète.

Floraison

Roseau commun

Le roseau commun fleurit généralement en fin d’été-début automne dans la période allant du mois d’août à septembre. Sa panicule plumeuse dont la taille varie de 20 à 30 cm a un aspect soyeux et est sensiblement pendante. À cela viennent s’ajouter les multiples épillets d’environ 12 mm composant  la panicule et qui sont assemblés en grappe. Les fruits que produit le roseau commun sont des genres d’akène appelés caryopse et sont de couleur paille doré à brun pourvus de poils soyeux blancs.

Une plante sauvage comestible

Les jeunes pousses du roseau commun se consomment crues ou cuites à la vapeur du moment qu’elles sont encore tendres. Ses graines peuvent aussi être mangées une fois qu’elles sont cuites. Il arrive également que l’on puise consommée la gomme de la tige du roseau commun qui est sucrée.

Confusions possibles à éviter

L’alpiste roseau (Phalaris arundinacea) au stage végétatif : Cette se distingue du roseau des marais par sa ligule membraneuse d’environ 5 mm de long. Il y a aussi ses feuilles moins larges faisant jusqu’à 2 cm et sa panicule ouverte qui se contracte après fécondation, ressemblant à un épi de couleur paille.

La grande glycérie (Glyceria maxima) : C’est une plante plus petite de taille que le roseau commun. Elle présente une ligule membraneuse et pointue au niveau de son sommet. Cette espèce est reconnue pour être potentiellement toxique.

La baldingère (Phalaris arundinacea) : Cette plante se distingue du roseau commun par sa taille n’excédant pas les 2 m. À cela s’ajoute sa ligule à forme rectangulaire membraneuse.

Quelques recettes à base de roseau commun

Gâteau rose au yaourt extra moelleux

Gâteau rose au yaourt extra moelleux

Ingrédients :

  • 6 gouttes de colorant alimentaire rouge,
  • 190 g de farine,
  • 125 g de yaourt,
  • Quelques grammes de purée de gomme de tige issue d’un roseau commun pour plus relever le goût sucré,
  • 3 œufs,
  • 200 g de sucre en poudre,
  • 125 g de maïzena,
  • 1 sachet de 11 g de levure,
  • 60 g d’huile,
  • 1 sachet de 7,5 g de sucre vanillé,
  • De la cannelle au besoin.

Préparation et cuisson :

ÉTAPE 1

Mettez tous les ingrédients dans récipient puis mélangez-les bien.

ÉTAPE 2

Dès que vous obtenez une préparation sans présence de grumeaux, versez-y 6 gouttes de colorant alimentaire rouge, puis remuez-le tout à nouveau.

ÉTAPE 3

Mettez enfin la préparation dans un moule à gâteau puis mettez-la au four à 200 °C (thermostat 6-7) pendant 40 minutes.

ÉTAPE 4

Et voilà le résultat est un magnifique gâteau moelleux ! Bon appétit !

Marinade de crevettes rose au paprika

Marinade de crevettes rose au paprika

Ingrédients :

  • Du sel (quantité selon votre convenance),
  • 1 cuillère à soupe de paprika,
  • 200 g de crevette rose décortiquées (de calibre 40-60 de préférence),
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive ou de tournesol selon vos goûts,
  • ½ cuillère à café harissa,
  • 1 cuillère de poudre de gomme séchée de roseau commun,
  • 1 cuillère à soupe d’échalote hachée,
  • 1 cuillère à soupe d’ail haché,
  • 1 cuillère à soupe persil,
  • Du poivre (quantité selon votre convenance également).

Préparation et cuisson :

ÉTAPE 1

Versez l’huile dans un récipient, puis ajoutez-y du sel, le poivre selon votre convenance, l’ail, la harissa, le persil, l’échalote ainsi que le paprika.

ÉTAPE 2

Décortiquez vos crevettes, puis coupez-les en trois avant de les ajouter à la marinade en prenant soin de bien mélanger le tout par intervalles réguliers pendant environ 5 minutes.

ÉTAPE 3

Laissez ensuite reposer durant 2 à 3 heures au réfrigérateur. Voilà, vous êtes prêt à vous régaler avec un apéritif pour couronne le tout !