Souvent présent au niveau des sous-bois humides, le lierre terrestre est pousses facilement au jardin, dans les vergers, dans les haies ainsi que dans toutes les régions de France et d’Europe. Cette plante vivace possède des vertus médicinales pour soigner les bronches et la peau.

Description

Le lierre terrestre est originaire d’Europe et d’Asie. On en trouve même au Japon. C’est une plante de la famille des lamiacées tout comme la menthe. C’est d’ailleurs ce qui l’emmène souvent à être confondue par son nom « Glechoma hederacea » avec la menthe pouillot. Les caractéristiques les plus frappantes sont sa tige carrée ainsi que ses feuilles opposées sur la tige.

Les tiges rampantes du lierre terrestre peuvent atteindre jusqu’à 30 cm de hauteur. Et ces fleurs de couleur bleu-lavande sont saupoudrées de pourpre et sont pourvues d’une corolle bilabiée. Cette dernière poussent par 2 ou 3 au niveau des aisselles des feuilles et sont fidèlement orientées dans le même sens. Quant aux feuilles, ces dernières présentent une forme arrondie et sont un peu poilues, crénelées et cordiformes. Elles peuvent aussi être en forme de cœur.

Avec son potentiel mellifère, le lierre dégage un parfum vanillé camphré ce qui vaut un côté sympathique bien qu’il soit de nature envahissant.

Lierre terrestre

Histoire du lierre terrestre

Le lierre terrestre est utilisé en médecine depuis l’antiquité où on lui reconnaissait déjà un côté chaud âcre et mordant, capable de guérir les affections pulmonaires. Dioscoride le prescrivait pour une cure de 40 jours pour lutter contre l’arthrose des hanches et la sciatique.

Son utilité dans la conservation et la clarification de la bière s’est ensuite révélée au début de notre ère chez les Vikings et les Celtes. Puis au XVIe siècle, le lierre est apparu comme étant une solution efficace contre les plaies externes et internes, la folie, et ses bienfaits sur les muqueuses des voies respiratoires.

Propriétés du lierre terrestre

Le lierre terrestre contient de l’acide ursolique, de la marrubiine, une essence aromatique, des tanins, des flavonoïdes et des sesquiterpènes. Tous ces éléments font qu’il a beaucoup été employé en médecine du fait qu’il stimule des bronches et s’avère diurétique.

Les feuilles de lierre terrestre sont comestibles. Par conséquent, vous pouvez vous en servirpour composer vos soupes, salades, vos pâtes et le riz. De plus elles sont un excellent arome pour la bière mas aussi le vin. Elles entrent aussi en ligne de compte dans la décoration des desserts.

Anti-inflammatoire, antiseptique, béchique, cicatrisant, émollient, tonique, vulnéraire

Les principes actifs contenus dans le lierre sont facilement captables par l’eau (dans les infusions) autant que par l’alcool (pour une teinture mère). Sous ces deux formes, le lierre terrestre soigne la plupart des affections des voies respiratoires comme la bronchite, l’asthme, le rhume, la grippe… Ceci est possible en buvant entre 3 et 4 tasses d’infusion de lierre au quotidien soit 1 c. à s. de lierre terrestre pour 200 ml d’eau. Et il lutte à la surface du corps contre abcès et les ulcères. De plus, il est assez efficace lorsqu’il est appliqué en cataplasme sur les peaux à eczéma et à acné. Dans ce cas il suffit d’en mélanger 2 bonne c. à s. de feuilles fraîches malaxées avec une c. à s. de miel et une autre de farine d’avoine.

Toutefois, retenez que le lierre terrestre contient de la choline qui est une vitamine du groupe B. Cette dernière joue un rôle important dans le métabolisme des gras.

Toxicité du lierre terrestre

Autant les feuilles que les fleurs du lierre terrestre sont parfaitement comestibles. Cela dit, elles contiennent une faible quantité du pinocamphone qui est une molécule toxique. Par conséquent il serait judicieux de ne pas consommer exagérément. Quoiqu’il en soit, son goût fait que le lierre est voué à plus jouer un rôle de condiment que de repas entier.

Quelques conseils de culture du lierre terrestre

Il est possible de cultiver le lierre terrestre dont la hauteur oscille principalement entre 15 et 30 cm. C’est une plante orne parfaitement les sols de coins difficiles ombragés, mais qui peut vite devenir une gêne à cause de son côté envahissant.

Quand cultiver le lierre ?

Vous pouvez semer en caissette les graines de lierre terrestre au mois de mars ou de septembre dans un terreau classique. Ensuite, dès que les plans sont assez forts, vous pouvez le repiquer en godet et les mettre définitivement en place. A défaut, vous pouvez également récolter des pieds de lierre terrestre en pleine nature. Une fois ceux-ci mis en place, pensez alors à les arroser de façon rigoureuse jusqu’à la reprise.

Comment se développe le lierre une fois cultivé ?

Dans un environnement propice à son développement, le lierre terrestre devient rapidement envahissant au sol au même titre que son homologue (lierre grimpant) sur les murs. Il s’étend par semis spontanés et ses tiges rampantes appelées stolons prennent racine à chaque nœud. Et les stolons finissent par donner vie à de nouvelles plantes dans un fouillis inextricable.

Risques de confusion

Il peut vous arrivez de confondre les feuilles de Lierre terrestre juste avant leur floraison, avec d’autres plantes comestibles comme :

  • La Violette dont la feuille dépourvue d’odeur est gluante du fait de la présence de mucilages,
  • La Mauve possédant une feuille est plus dentée que crénelée,
  • L’Alliaire qui démontre une crénelure irrégulière de la feuille,
  • Les Dorines ou les Lamiers,

D’autres très dangereuses du lot sont toxique dont le Meehania cordata ou menthe de Meehan, la Ficaire et la Véronique de Perse. La floraison est le meilleur moyen de lever tout doute à leur sujet.

Quelques recettes au lierre terrestre

Les muffins au lierre terrestre

Muffins au lierre terrestre

Ingrédients

  • 50 g de fleurs ainsi que de feuilles de lierre terrestre
  • 180 g de farine
  • 200 ml de lait
  • 100 g de sucre
  • 2 œufs entiers
  • 100 g de beurre fondu
  • 1 sachet de levure vanillé

Préchauffez le four à 180°

Débarrassez-vous de la queue, nettoyer, séchez et hachez les fleurs et feuilles de lierre terrestre

Dans un saladier, mélangez la farine, le beurre fondu, la levure, le sucre. Rajoutez ensuite le lierre terrestre haché. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène. Versez après dans des moules à muffins aussi appelé ou dans des moules à cakes. Faites cuire pendant 15 à 20 minutes (30 minutes pour les formats cake).

Vous pouvez servir ce gâteau accompagné de crème anglaise ou d’un coulis de fruit rouge.

Gelée (confiture) surprise aux plantes aromatiques sauvages

Gelée de lierre terrestre

Ingrédients (2 pots):

  • 1 bouquet de plantes sauvages et /ou de plantes aromatiques cultivées : du lierre terrestre, de la mélisse, de la lavande et du romarin séché de cuisine par exemple
  • 1/2 l d’eau
  • 500 g de sucre
  • 1, voire 2 clous de girofle (afin de relever un peu le goût)
  • 1 sachet d’agar-agar ou tout autre produit alimentaire gélifiant du membre genre

Préparation: 

  • Lavez bien les plantes cueillies
  • Coupez les racines et branches si elles sont trop grosses et amères
  • Mettez vos plantes et au besoin les clous de girofles dans l’eau sucrée et faites bouillir 10 à 15 minutes
  • Retirez les clous de girofle et laissez infuser toute la nuit
  • Le lendemain filtrez et prélevez un peu de l’infusion à mélanger à l’agar. Versez au nouveau ce mélange dans l’infusion
  • Faites bouillir 2 minutes et mettez en pot.

Bon appétit !

Bon à savoir

En cas d’invasion de lierre terrestre vous pouvez en freiner la progression. Pour ce faire, il vous suffit de l’arracher manuellement en vous assurant de retirer le maximum de nœuds enracinés et de rhizomes. Une autre alternative consiste à utiliser le borax qui est un minéral très mal supporté par le lierre terrestre. Dans ce cas, il vous suffit de diluer 250 g de borax dans environ 1 litre d’eau bouillante, puis de le verser dans 9 litres d’eau froide. Et une fois le printemps arrivé, vous pouvez pulvériser la solution obtenue sur les nouvelles feuilles de la plante.

Fontaine de jardin décorée de lierre grimpant, à ne pas confondre avec le lierre terrestre.