Connue également sous le nom latin Urtica, l’ortie est une plante très usitée en jardinage. De plus est réputée pour ses vertus fertilisantes et répulsives relatives au chiendent. Son purin quant à lui est le type d’engrais efficace pour les potagers dont elle améliore les défenses naturelles.

Malgré sa beauté et ses vertus, cette plante dissuade les nombreuses personnes qui souhaitent la toucher. Cela est aussi lié au mauvais côté qu’on lui rattache. Auparavant, l’ortie était une vedette des marchés d’Europe de l’Est et de Scandinavie. De plus, l’ortie peut être consommée en soupe sans risque car le piquant de ses feuilles se ramollie avec la cuisson.

L’ortie est aussi employée dans le domaine de l’élevage comme fourrage et améliore la production du lait chez les vaches.

Une plante aux vertus médicinales uniques ?

L’ortie contient un taux important de vitamine C, ce qui la rend idéale à consommer sous forme de jus frais. Il est aussi possible de savourer les feuilles de l’ortie en se débarrassant de ses poils urticants après les avoir fait bouillir. À défaut, il suffit de la mixer.

Il est possible de faire infuser l’ortie afin de bénéficier de ses propriétés diurétiques, anti diarrhéique, antitussive et galactogène.

En cas de douleur ressentie dans les articulations, la décoction des racines d’ortie est une solution efficace. Cette plante lutter également contre les rhumatismes et possède un côté alcalinisant. À cela s’ajoute, son aptitude à soulager les douleurs hypertrophiques liées à la prostate.

Autre vertu de l’ortie reste le fait qu’elle permet de fabriquer une lotion adoucissante pour les peaux sèches. Cette plante sauvage lutte en plus de ce qui précède contre l’eczéma ou l’acné. La lotion qui en est issue, aide aussi lutter contre la perte de cheveux et stimule leur croissance.

Et l’ortie permet de reminéraliser l’organisme humain pour une meilleure hydratation. Le taux de fer, de magnésium et de silice qu’elle contient est assez important.

Les graines d’ortie sont généralement utilisées pour préparer des gâteaux au enfants. Le purin d’ortie ou extraits fermentés d’ortie possède des vertus spéciales pour le développement de votre jardin.

Ortie bienfaits

Comment récolter l’ortie ?

L’ortie doit être récoltée en étant préservée de toute pollution. Voilà pourquoi, il est recommandé d’emménager un coin spécifique à sa récolte chez soi.
L’avantage est qu’elle se distingue clairement des plantes toxiques, donc il est difficile de passer à côté.

La récolte de l’ortie doit toujours se faire muni de gants épais car c’est une plante piquante.

La plante est utilisable dans son entièreté, en particulier ses tiges et ses feuilles. Il en va de même pour ses graines et racines. Quelles que soient les conditions de sa récolte, la consommer en poudre autant qu’en tisane est idéale. Consommer le jus extrait des feuilles d’ortie une fois celle-ci fleurie est un plus. Quant aux racines, ces dernières se récoltent durant l’automne. En ce qui concerne la récolte des graines, elle requiert le découpage des tiges qui seront ensuite battues dans un linge.

Pour ce qui est de la fabrication de la poudre en tisane, il suffit d’en couper les têtes et de les faire sécher. De plus, les feuilles peuvent servir en cuisine et dans ce cas, il vous suffit de les prélever et d’attendre qu’elles sèchent. Ainsi, elles perdront leur caractère urticant.

L’ortie à tendance à attirer beaucoup d’insectes dont les moucherons et les coccinelles. Pensez par conséquent à nettoyer votre récolte comme il se doit avant l’arrivée du printemps. Et pour cela, 3 à 6 bains feront l’affaire en l’aspergeant de vinaigre blanc.

Quelle astuce employer pour sécher efficacement l’ortie ?

Un séchage efficace est obligatoire pour entreposer une plante et l’ortie ne fait pas exception à cette règle. Autrement, elle moisira et peut même devenir toxique.

Veillez à retirer les zones abîmées afin de préserver l’essence naturelle de la plante. Pour cela, lavez là convenablement et séchez-la aussitôt.

Le séchage n’est adéquat que si vous vous assurez de conserver une chaleur de 25° à 30°. Cela est possible à l’ombre mais de façon ventilée. Vous pouvez aussi employer un déshydrateur ou profiter de la chaleur du soleil en été si c’est la saison. Mais par précaution, 5 heures de séchage suffiront. Et pour avoir l’assurance que les feuilles sont assez sèches, vérifier si elles sont assez sèches. Si vous ne disposez pas de déshydrateur, vous pouvez vous servir de la chaleur émise par une cheminée. Placez dans ce cas, l’ortie récolte juste à proximité de votre cheminée. Il faut veillez à préserver l’ortie de la poussière et l’usage d’un séchoir conçu à base de claies en bois brut est recommandé à ce titre.

Afin de préserver les principes actifs de la plante, évitez de l’exposer aux chaleurs trop élevées ou directement à celle du soleil.

Comment peut-on cuisiner l’ortie ?

L’ortie peut être cuisinée de plusieurs façons et ont exactement les mêmes utilités culinaires que les épinards.

Une fois bouillie, elle perd son côté urticant. Et parmi les variétés de recettes existantes on a :

  • La soupe aux orties,
  • Le jus reminéralisant à l’ortie,
  • Le cake aux orties,
  • La gelée d’ortie.

 

Quelle astuce pour préparer de la poudre d’ortie ?

Après avoir bien séché l’ortie, vous pouvez la passer au mixeur ou au moulin à café pour en faire de la poudre. De préférence, pensez à la garder à l’ombre et dans un endroit frais à l’intérieur d’une boîte hermétique.

Cette poudre servira par la suite à assaisonner vos différents repas. C’est d’ailleurs un énorme avantage puisque cette poudre fait déjà office de complément alimentaire.

Quelle astuce pour préparer de la tisane d’ortie ?

Pour préparer de la tisane d’ortie, veillez à conserver les feuilles séchées mais aussi les tiges. Servez-vous d’une bonne paire de ciseaux pour couper les tiges qui dépassent trop. Vous n’aurez ensuite plus qu’à conserver ces dernières à l’abri à la fois de la lumière et de la chaleur grâce à une boîte hermétique.

Afin de préparer efficacement votre infusion d’ortie 2 à 3 cuillerées à café d’ortie sèche dans une tasse d’eau bouillante et laissez-la infuser pendant 15 minutes environ.

Quant à la décoction d’ortie, utiliser une cuillère à soupe de tiges et de feuilles sèches dans 250 ml d’eau suffit. Ceci étant, les racine occuperont une place de premier choix lors de la mise en œuvre de ce procédé. On filtrera le résultat obtenu, une fois l’eau ayant servi à bouillir la plante complètement refroidie.

ORTIE 1