L’érable est une plante qui appartient à la famille des acéracées. Il existe 128 espèces et
quelques milliers de variétés d’érables que l’on trouve principalement dans l’hémisphère
Nord. Les preuves scientifiques indiquent que les érables existent sur la planète depuis au moins 100 millions d’années. Certaines espèces d’érables ont disparu pendant la période glaciaire.

Érable à sucre en automne, acer saccharum
Photo d’un érable à sucre en automne

Ces plantes sont cultivées en raison de leur morphologie ornementale, de la production de sirop d’érable et de l’application commerciale du bois. Malheureusement, sur 128 espèces, 54 sont confrontées à un avenir incertain en raison de la perte d’habitat.
Parallèlement à leurs habitudes, à la couleur de leurs feuilles et à leurs écorces, les érables sont polyvalents dans l’aménagement paysagiste. Beaucoup sont des arbres de taille petite à moyenne qui s’intègrent parfaitement dans un jardin de gradeur moyenne. Parmi toutes les espèces que l’on retrouve dans le monde, ces trois sont généralement les plus sollicitées :

L’érable negundo ou érable à giguère

Les feuilles de cette espèce sont très ressemblantes, à une version à 5 feuillets de feuille de frêne vert. L’érable negundo ou érable négondo a une croissance rapide, mais ses branches sont faibles. Elles sont sujettes à la casse lors des tempêtes de neige tardives du printemps.
L’érable negundo produit du bon bois de chauffage, mais il est fendu et séché pendant 2 ans. L’écorce est imperméable à l’eau et le bois pourrira avant de sécher s’il n’est pas fendu. Il est tolérant à l’ombre et peut donc faire partie d’un plan « Je ne veux pas perdre toute ma forêt » dans un espace ou habitent de vieux de peuplier.

L’érable argenté

Cet érable a des feuilles qui sont profondément lobées et sont beaucoup plus claires sur le dos que sur le devant. Très joli quand le vent les attrape. Hélas il n’a pas beaucoup de couleur d’automne. Certaines années, c’est roux, mais la plupart des années, ce n’est qu’un brun terne. Cet érable pousse rapidement. Il aime les zones humides. Bon ajout aux forêts de peupliers baumiers. La sève contient presque la même quantité de sucre que l’érable à sucre et atteindra sa taille exploitable dans environ un tiers du temps. L’érable argenté est comme l’érable negundo en ce qui concerne ses branches. Elles sont faibles et peuvent se casser facilement. Ne plantez donc aucun de ces arbres où ils pourraient tomber sur la Lamborghini. Remarque : La teneur en sucre de l’érable à sucre et de l’érable argenté peut varier de 2 à 7%.

Érable de l’amur ou érable de l’amour (Acer ginnala)

On l’appelle ainsi car ces fruits (les samares) sont d’un rouge très vif et adopte la forme d’un cœur. L’érable de l’amur a de jolies feuilles qui ont été étirées pour avoir une longueur d’environ 1,5 fois leur largeur. Contrairement aux deux espèces ci-dessus, l’érable de l’amur est délicat et petit, atteignant rarement les 20 pieds. Par nature, c’est un arbuste, mais son option est flexible. Avec une bonne taillade des tiges supplémentaires, vous pouvez le convaincre d’adopter une « grandeur d’arbre ». Allez dans l’autre sens : coupez les pointes de chaque branche quelques années de suite et vous obtiendrez un arbuste dédié, adapté aux haies. Comme d’autres érables, l’érable de l’amur est tolérant à l’ombre. Dans un cadre boisé, il s’étend dans l’espace. En automne, il y a des grappes de feuilles rouges ici et là. Cela lui donne un style très oriental. »

acer ginnala feuille et samare
Érable de l’amour ou amur avec ces superbes samares d’un rouge vif

Comment identifier un érable

l’identification des érables peut être assez difficile Essayer d’identifier un érable par ses feuilles pourrait vous laisser un peu surpris. La plupart des gens pensent qu’ils n’ont qu’à regardé le drapeau canadien pour pouvoir identifier un érable, alors qu’il y en à beaucoup qui ressemblent à autre chose. Voici plusieurs images pour vous aidez à en distinguer quelque uns


Les feuilles d’acer japonicum (érable du Japon) et d’érable à papillon se démarquent de la feuille d’érable « typique ». Et même certains qui ont la forme de feuille familière ont d’autres attributs intéressants.


Bien que la feuille d’érable de vigne (Acer circinatum) ressemble beaucoup à celle sur le drapeau canadien, elle enfreint les règles dans sa forme. Il s’agit plus d’un arbuste que d’un arbre. Il a une hauteur de 10 à 15 pieds et de nombreuses tiges émergent du sol, c’est donc une forme d’érable que les paysagistes ou les propriétaires qui veulent un joli terrain trouvent vraiment utile.


Les érables varient dans leurs formes et leurs habitudes de croissance. Par exemple, l’acer oblongum (érable de l’Himalaya) est un arbre à feuilles persistantes qui ressemble plus à un ficus ou un laurier. L’érable trident (Acer buergerianum), dont les feuilles ressemblent à un pied de canard, est un arbre urbain robuste et adaptable. Au printemps, l’acer davidii (érable de Chine) développe une canopée qui ressemble à une cascade verdoyante.


Les érables sont connus pour leur couleur automnale spectaculaire. L’acer rubrum (érable de l’est du Canada et des États-Unis) a un feuillage rouge brillant en automne, mais il porte également son nom de la fin de l’hiver au printemps. Il produit des fleurs rouge bordeaux de la fin de l’hiver au début du printemps. Pour l’identification des érables il est conseiller de se munir d’un ou de plusieurs livres pour bien comprendre tous les différences possibles.

Les espèces et les parties comestible de l’érable

Les samares :

Avant de les manger :

  • Ils devraient être cueillis quand ils sont à pleine maturité, mais encore vert au printemps ou au début de l’été ; placer vos mains sur une partie haute de la branche fermée votre main et descendez la vers le bas pour recueillir un tas de samares dans vos mains. Toutes les graines d’érable sont bonnes à manger excepté la variété sycomore, certaines sont plus amères que d’autres normalement plus elles sont petite plus elles sont sucrée et quand elles sont grande elles sont plus amère. Plus tard, quand leurs coquilles sont brunes, elles sont un peu plus amères, mais toujours comestible.
  • Enlever l’aile et sortez la graine de ça coquille, elle ressemble à un petit pois.
  • Goutez en une ou deux crues : si elles sont amères il faudra enlever les tannin et donc les faire bouillir dans l’eau 3 minutes et en goûter d’autres.
  • Si elles sont encore amères changer l’eau et recommencer.
  • Quand les graines d’érable ont perdu leurs amertumes vous pouvez les mangez encore chaude avec du beurre du sel et du poivre ou tout autre épice au gout.
  • Vous pouvez aussi les faire rôtir au four avec un peu d’huile et de sel ou encore.
  • Séchez au déshydrateur jusqu’à ce que les graines soient croustillante.
  • Sachez que les bourgeons sont également comestibles.

La sève d’érable ou eau d’érable

Si vous avez de l’eau d’érable vous pouvez faire plusieurs produits dérivé à partir de celle-ci dont : le réduit, le sirop le beurre de la mousse et de la tire sur la neige à l’érable ou vous pouvez boire directement la sève d’érable tel quel.

Pour obtenir de l’eau d’érable il suffit de l’entailler et de faire couler la sève dans un bocal

Les différentes espèces d’érable ont des taux différents de sucre l’érable à sucre (acer saccharum) est la variétée qui en contient le plus. L’érable argenté (acer saccharinum) et le rouge (acer rubrum) donnent aussi une bonne sève

Les feuilles des érables

En Asie les gens aimes bien les feuille de leurs érable frit dans une panure tempura. Les jeunes feuille sont comestible plus elles grandissent plus elles sont amer et fibreuse donc peu conseillé et surtout pas crue. Faites-vous une salade contenant de jeunes feuille d’érable des samares rôtit un peu d’huile de canola un soupçon de sirop d’érable sel et poivre !

Feuille d’érable frite

Toxicité connue des érables :

Fruit de l’érable sycomore :

On doit faire bouillir dans deux eaux différentes pendant 5 minutes dans chaque eau pour enlever la toxicité des samares de l’érable sycomore

Les feuilles qui ne sont plus fraîche de L’érable rouge indigène (Acer rubrum) sont toxique pour les chiens chevaux et poney, L’érable à sucre (Acer saccharum), Érable argenté (Acer saccharinum ) Peuvent être toxique pour chevaux et poney. Il ne semble pas y avoir d’érable toxique pour les humains ceci dit : il vaut toujours mieux s’informer avant de consommer quelque chose dont on n’est pas certains, si c’est impossible il y a le test de comestibilité universelle ici.

Recettes à base d’érables

Croquettes de chou-fleur et jambon fumé à l’érable

  • Ingrédients
  • 3 1/3 tasses (340 g) de chou-fleur émietté
  • 1/4 tasse (60 ml) de fromage à la crème aux herbes et à l’ail
  • 1 tasse (250 ml) de jambon fumé naturel d’origine à la feuille d’érable
  • 1 cuillère à café (15 ml) de persil finement haché
  • 1/2 cuillère à café (2 ml) de sel
  • 1/4 cuillère à café (1 ml) de poivre
  • 1 œuf légèrement battu
  • 6 cuillères à café (90 ml) de farine tout usage
  • 1 tasse (250 ml) de chapelure italienne
  • Vinaigrette ranch à tremper, facultatif

  • Préparation :
  • Préchauffez le four à 400° F. Tapissez une plaque à pâtisserie de parchemin.
  • Placez le chou-fleur dans une casserole moyenne avec 2 tasses d’eau. Portez à ébullition.
  • Réduire le feu à moyen, cuire jusqu’à tendreté, 3 à 5 minutes.
  • Egouttez le chou-fleur et essorez tout excès de liquide.
  • Mélangez le chou-fleur avec le fromage à la crème dans un grand bol.
  • Ajoutez le jambon, le persil, le sel, le poivre et l’œuf au mélange de chou-fleur.
  • Incorporez la farine jusqu’à ce que le mélange forme une boule.
  • Pressez le mélange en petites boules par 3 cuillerées à soupe.
  • Roulez dans la chapelure et placez sur la plaque à pâtisserie préparée.
  • Cuire au four jusqu’à ce que ce soit doré et ferme, soit environ 15 minutes.
  • Servir à côté de la vinaigrette ranch, le cas échéant, ou n’importe quelle trempette choisie.